Apologie de mon corps pour le temps des fêtes

C’est pas un anglicisme, je ne me suis pas trompée dans le choix de mes mots. Je n’ai pas voulu dire « apology » dans le sens d’excuses, car je n’ai aucune excuse à faire à mon corps et mon corps n’a aucune excuse à faire à personne. Mon corps ne s’excusera pas d’être ce qu’il est et il ne devra pas avoir honte de sortir et d’être montré. Non, je vais plutôt en faire l’apologie, c’est-à-dire que je vais me tenir droite et fière et le défendre de toutes mes forces, le louer pour la force tranquille qu’il est et tout ce qu’il m’apporte sans remettre en doute ses formes, sa masse, ses courbes et son apparence.

Parce que mon corps, de la pression, tu en as assez à l’année. On te demande d’être moins, on te demande d’être plus, sans trop penser que tu peux juste être ce que tu es, comme tu es. Tu n’es pas le seul, parce que des femmes (et des hommes) qui se mettent de la pression pour bien paraître sans vraiment se demander comment bien être, j’en vois beaucoup. Beaucoup trop. Les corps, le mien comme les autres, sont victimes de devoir se conformer à des règles non écrites et des standards qui n’ont rien à voir avec la santé, mais bien plus avec l’esthétisme.

Et le temps des fêtes, c’est comme aller à la plage : on a inventé un concept d’un corps qui se doit d’être à son meilleur pour cette occasion particulière. Le «beach body» c’est connu, mais je t’annonce qu’il y a aussi un «Christmas et new year eve body» ou un «Party en famille et entre amis body». Dans ta robe à glitters, tu voudrais être plus mince, tu voudrais que ton corps soit sans faille et bien présenté. Tu voudrais que les membres de ta famille que tu ne vois qu’annuellement te complimentent sur ce corps, te disent à quel point tu as l’air en forme.

Mais cher corps, durant les fêtes, tu ne devrais pas être jugé ni commenté

Cette tradition qui veut qu’on se dise qu’on a maigri ou qu’on a l’air bien devrait arrêter. Maintenant et à jamais. Parce que tu le vois mon corps, mais tu n’en connais pas l’historique. Une prise de poids n’est pas une garantie de malheur et perdre du poids n’a rien d’une certitude de bonheur. Les fluctuations dans notre poids ne sont pas nécessairement liées à des émotions précises ou à des événements, alors évite d’être psychologue de la grosseur et dis-moi autre chose. Dis-moi juste que ça fait du bien de me voir, que ma robe est jolie, qu’elle me va bien ou que tu me trouves rayonnante. Les options sont infinies pour ne pas t’attarder à mon corps. Et en échange, nous ferons de même avec le tien.

Je suis chanceuse, sincèrement. J’ai toujours été ronde et je ne reçois que peu des commentaires visant mon poids en général. Peut-être est-ce parce que je suis assez transparente sur le fait que mon corps est le mien et que les commentaires et conseils non sollicités ne passeront pas. Sauf que ça, tristement, ce n’est pas le cas de tout le monde. Des messages et des témoignages de personnes qui se font dire des trucs abominables à chaque Noël, il y en a tellement. Une tante qui te dit que tu te laisses aller, un parent éloigné qui te dit que tu devrais manger moins ou te mettre à l’exercice, un mononcle qui fait des blagues sur ta bédaine… Rien là-dedans n’est sain ou normal.

Ne laisse personne te dire comment être et devoir agir

Tu ne devrais pas entamer un régime avant Noël par peur du regard d’autrui ou de petits commentaires. Tu ne devrais pas non plus te priver pendant cette période par peur de ton corps. Ton corps ne mérite pas ça et toi non plus. La culpabilité, le remord et la peur devraient être les dernières choses qui t’accompagnent dans cette période. Criss la balance par la fenêtre et n’inflige pas à ton corps l’accusation de ne pas être ce qu’il devrait être. Car la robe à paillettes, tu n’as pas besoin d’être shapée comme un modèle de Victoria Secret pour la mettre et te sentir bien dedans, peu importe ce qu’en pense des gens qui ne sont pas dans ta peau.

C’est pas ça le temps des fêtes. C’est pas chercher physiquement à convenir à ce qu’on attend de toi. C’est du bon temps à famille, des belles soirées et festoyer sans culpabilité. Oublie les résolutions de la nouvelle année visant à modifier ton corps pour le simple bénéfice esthétique que tu pourrais en retirer. Vise d’être en santé, d’avoir une relation avec ton corps saine et invite-toi à t’aimer un peu plus cette année. Quand minuit sonnera, ne pense pas à ton corps comme étant quelque chose à changer, mais comme étant un ami que tu dois mieux traiter cette année.

Mon corps n’est pas parfait, mais il est ce qu’il est : tout sauf une source de petits commentaires méprisants et de moqueries

Peu importe ton poids, ta taille, ton acné, tes marques, ton bronzage, tes vergetures, tes petits plis… il n’y a rien en toi qui mérite qu’on te manque de respect, que cela vienne des autres ou de toi-même. Tu mérites mieux que ça. Les assiettes, prends-en comme tu veux et les robes, choisis-les aussi moulantes que tu le désires, même si Tante Suzette désapprouve. Je sais que ce n’est pas toujours facile d’absorber les commentaires et de les laisser rouler comme de l’eau sur le dos d’un canard, parce que ça nous affecte, ça fait mal même si on veut pas.

On voudrait pouvoir y répondre du tac au tac, mais c’est difficile, que ce soit parce qu’on s’en sent pas la force ou parce qu’on veut éviter un malaise. Mais tu devrais, parce que tu mérites de te défendre d’abord et avant tout. Ton corps mérite d’être défendu et qu’on le laisse tranquille, d’être ce qu’il est, tout ce qu’il est, sans commentaire ou méchanceté. Plus que tout, tu mérites d’être en paix avec ton corps cette année et ça, c’est la plus grande résolution que tu devrais prendre pour toi si ce n’est pas déjà fait.

Crédit photo : Maude Colin Photographe
Facebook : https://www.facebook.com/maudecolinphotographe/
Site web : www.maudecolin.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.