La différence entre narcissisme et confiance en soi

On ne réalise pas toujours à quel point ces deux-là se frôlent, à quel point ils peuvent passer l’un pour l’autre sans toujours qu’on s’en rende compte. C’est ce qui fait que parfois, on admire certaines personnes en valorisant leur confiance en soi éclatante alors qu’en fait, cette confiance-là est un amour-propre devenu si fort qu’il n’y a plus rien autour. 

Ce questionnement-là face à la confiance en soi m’est apparue récemment. Avec un blogue, une vie relativement active sur les réseaux sociaux, je me suis demandée où je me situais. Je suis celle qui prend des «selfies», qui s’affichent beaucoup, majoritairement en faisant la promotion de l’estime de soi. Mais à un certain point, j’ai eu besoin de prendre un pas de recul en me demandant si je faisais vraiment ça pour promouvoir la confiance en soi ou si au final, je ne faisais que me valoriser moi-même. Si je n’étais pas devenue narcissique.

On veut tous croire qu’on est une bonne personne. Du moins, je l’espère fortement. Je ne crois pas qu’un narcissique l’a toujours été. Je crois que ça se développe, je crois que ça commence furtivement par une confiance en soi qui prend de l’expansion. Tellement qu’elle finit par englober tout le reste. Elle perd de vue le simple objectif de s’aimer soi-même, car elle s’aime tellement qu’elle veut maintenant que le reste du monde partage cet amour. S’aimer et avoir confiance en soi, c’est éprouver des doutes aussi. Le narcissique, lui, il n’en a plus…

Commençons par une définition du terme « narcissique »

Résumons : c’est une fixation de soi-même. On pourrait dire en fait que c’est une admiration de soi-même et une conception de sa personne si surfaite qui fait que toute notre attention n’est portée que vers soi. Le narcissisme, c’est aussi un trouble de la personnalité qui est marqué par une tendance non seulement à être égocentrique, mais aussi à exagérer ses talents et à manquer d’empathie (Il est aussi bon de savoir qu’ 1% de la population en est touché, ce qui est à la fois terrifiant et peu étonnant quand on voit l’époque à laquelle on vit).

En découvrant ça, ça m’a rassuré. Le fait de pleurer dès que je regarde une émission de Chantal Lacroix me pousse à croire que je suis capable de faire preuve d’empathie et loin d’exagérer mes talents, je suis plutôt du genre à utiliser l’auto-dérision pour cacher le fait que je n’en ai pas vraiment (insérer ici des rires en canne). N’empêche que j’avoue avoir éprouvé pendant un moment un doute. Parce que malgré tout, la différence entre faire preuve de narcissisme et avoir confiance en soi peut être mince, car les deux partent du même moteur : le désir de se légitimer, d’approuver qui nous sommes et ce que nous faisons. Par contre, il n’est pas vrai de dire que toute personne bien dans sa peau est narcissique et que toute personne narcissique est bien dans sa peau.

Avoir confiance en soi, ce n’est pas se considérer meilleur que les autres

Mais le narcissique lui se voit comme une vision de perfection pure et simple. Il est carrément en admiration avec lui-même. Lui, au lieu de regarder des photos de Brad Pitt sur Internet, il se regarde dans le miroir avec satisfaction. Le narcissique croit sa beauté, ses qualités et ses forces supérieures à celle des autres. Par conséquent, il se voit un peu comme sur un podium, le grand gagnant d’une compétition de perfection qui n’existe pas et il accepte mal d’être mélangé au « petit peuple ».

Reconnaître sa propre beauté, ses qualités et ses forces n’est pas un défaut, bien au contraire. Et surtout, ça ne fait pas de soi un narcissique, tant et aussi longtemps qu’on reste sur le plancher des vaches. Si ton amour-propre t’amène à te penser au-dessus des autres, redescend papillon. Parce que même si tu crois que ta vie, c’est la classe affaire et que le reste du monde, c’est la classe économique, tu oublies que les rois du monde «ont du monde autour d’eux mais ils sont seuls». Ce n’est peut-être pas la meilleure formulation que j’aurais pu utiliser pour formuler mon point, mais on se comprend : ça ne sert à rien de vouloir avoir l’admiration des autres et se sentir dans une classe à part si au final, on est tout seul dedans.

Avoir confiance en soi, ce n’est pas penser que tout nous est dû.

Ce qui, vous l’aurez deviné, est exactement la pensée du narcissique. C’est ce qui fait qu’en plus d’être franchement hautain, le narcissique est jaloux et envieux. On dit souvent que ceux qui intimident en fait sont jaloux : c’est plutôt ça l’idée ! Le narcissique s’aime tellement qu’il supporte mal les autres s’ils réussissent le moindrement et cherche à faire preuve de domination. C’est ce qui fait qu’il utilise les autres à ses fins et qu’il cherche à tout prix à se faire admirer. C’est comme une drogue pour lui.

Instagram, c’est une mine d’or de valorisation personnelle par les autres pour les narcissiques. Il y a sur Instagram l’idée que pour être « populaire » sur ce réseau, tu dois avoir beaucoup de personnes qui te suivent, mais en suivre le moins possible. C’est éviter l’équilibre de l’échange sain et chercher à recevoir une grande visibilité tout en n’en donnant le moins possible. Ainsi, si vous êtes narcissiques, vous voulez être suivis, mais vous n’avez aucun intérêt à suivre d’autres personnes. C’est ça le narcissisme. C’est ressentir une satisfaction à se faire glorifier, mais pourquoi perdre son temps à glorifier les autres qui, de toute façon, sont inévitables moins bons ?

Avoir confiance en soi, c’est vouloir que les autres trouvent le moyen de s’aimer.

Ai-je besoin de mentionner que ce n’est pas le cas du narcissique ? Il n’a pas intérêt à ce que les autres s’aiment et s’assument, au contraire, il préfère profiter de la naïveté de ceux qui en manquent pour se remonter. Tu sais : caler des gens pour se remonter, se valoriser ? Cependant, le narcissique, c’est aussi un manipulateur. Il ne te coulera pas d’un coup, il va te donner l’impression de te faire flotter juste pour mieux te couler comme il faut sans que tu t’en rendes compte, toujours pour mieux se faire valoir là-dedans. Le narcissique, il ne s’intéresse pas aux autres. Pas vraiment. Jamais sans y avoir un intérêt. S’il le fait, c’est dans un but égoïste, tout simplement.

Avoir confiance en soi, ce n’est pas être égoïste, tout comme prendre soin de soi. Ce sont des bonnes choses qui nous mènent à de grandes choses. Quand on réalise notre potentiel, on parvient mieux à prendre soi des autres et on parvient à déplacer des montagnes. Sauf que le narcissique, il n’aime pas te voir déplacer des montagnes. Il veut que tu les déplaces pour lui. Il veut le succès et la gloire sans vraiment se soucier s’il a mis les efforts pour. Et surtout, il ne veut pas que tu aies du succès, parce qu’il considère que c’est à lui qu’il revient. Tout revient toujours à lui. Tu sais, cette fameuse personne qui revient toujours à son nombril ? Dis-toi qu’à une personne sur 100, il y a de fortes probabilités que tu en connaisses…

Le narcissisme, ça mène à des relations malsaines.  

Dans ma vie, je crois pouvoir dit que j’ai réussi à éjecter les personnes malsaines et narcissiques. Et surtout, je crois avoir réussi à réparer mes erreurs qui me menaient un peu plus vers mon propre narcissisme. À certains moments dans ma vie, j’ai été jalouse et égoïste, parfois par peur de ne pas réussir moi-même, parfois avec la fameuse idée du « ça aurait dû être moi ». J’efface ça de mon carnet de vocabulaire. Pas demain, maintenant. Je n’ai plus envie de regarder les autres réussir et d’être amère. J’ai envie d’être fière, j’ai envie d’être unie, j’ai envie d’être empathique. Le succès et la réussite ne sont pas des choses limitées. Si une personne réussit, si une personne occupe l’emploi de vos rêves, cela ne veut pas dire que vous en êtes privés.

Avoir confiance en soi, c’est pouvoir échanger avec les autres pour les aider à croire en eux et en leurs capacités. À l’inverse, les gens qui font preuve d’estime de soi nous inspirent, nous aident à vouloir réussir et s’améliorer. Être égoïste ou narcissique, c’est se mettre au-dessus des autres et s’isoler en se croyant meilleur pour au final se retrouver seul. Si vous vous dites « Oui, mais c’est pas une mauvaise chose être seul quand on a la perfection! », vous êtes peut-être plus proches du narcissisme que vous le croyez. Comme l’avare avec son argent. Mais au final, ces gens-là se croient déjà tellement bons qu’ils ne progressent jamais. Parce que quand on ne doute pas, on ne se remet pas en question, et quand on ne se remet pas en question, on ne devient pas une meilleure personne. Peut-être qu’ils ont plus de vues, plus de «likes», plus d’argent, mais ça ne fait pas d’eux des meilleures personnes. Car promis : personne n’est parfait.

Alors ne laissez pas un ami, un chum, une connaissance, un influenceur, un blogueur ou même un inconnu vous faire croire que vous êtes trop petits ou trop faibles pour atteindre le sommet. Cessez de chercher l’approbation des gens qui vous regardent de haut et échangez plutôt avec ceux qui vous regardent d’égal à égal. Croyez en vous et en les autres pour parvenir à de grandes choses. Laissez-les égoïstes et les narcissiques vivre leur vie, mais ne les laissez pas influencer la vôtre.

Et au final, moi tout ce que j’ai un blogue, pas une bible, alors loin de moi l’idée de prêcher la sainte vérité. Vous ferez « ben » ce que vous voulez !

 

Note de l’auteur (ça c’est moi!) : Suite à l’écriture de ce texte et aux commentaires reçus, je tiens à être claire : ce texte ne parle pas du trouble de la personnalité ou des «pervers narcissiques» à proprement dit. Je sais que le sujet est vaste, profond et surtout fort complexe et je ne prétends en aucun cas le maîtriser. Ce texte se base sur différents sources, traitant des personnes narcissiques, notamment un article de Radio-Canada traitant de la personnalité narcissique et des 9 façons de reconnaître les traits de Nicolas Chevrier datant d’octobre dernier. J’essaie ici d’établir une différence entre avoir confiance en soi et avoir une personnalité à tendance narcissique. Je m’excuse d’avance pour la subjectivité de ce texte et ci, par moment, il m’arrive de «surfer» entre la personnalité narcissique et le trouble de la personnalité narcissique. Que voulez-vous, je suis moi-même fort imparfaite.

 

 

 

3 COMMENTS

  1. Suzie Tremblay | 11th Jan 18

    J’adore ton article ! Tu as bien cerné la personne narcissique .
    Je pourrais en dire long à ce sujet, mais je préfère m’abstenir; par mes propos , je pourrais avoir l’air de ne pas valoir mieux que ces personnes 😉 et surtout, je préfère , pour le moment, laisser le passé loin derrière…;-)

  2. Caroline | 14th Jan 18

    Wow!!!
    C’est vrai que la ligne peut être mince entre les 2

  3. M. | 1st Juil 19

    Merci pour cet article très juste ! Vous avez très bien cerné la différence entre la confiance en soi et le narcissisme ! Merci encore à vous et belle continuation !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.