Quand notre corps a une histoire à raconter : l’exposition « En corps plus fort »

Nous avons tous un corps, je ne t’apprends rien en te disant cela. Notre corps, c’est notre enveloppe matérielle, unique, qui nous permet d’explorer le monde et d’avancer. Le corps est cet outil d’une force incroyable qui nous permet de naviguer à travers la vie, bien qu’il soit parfois aussi cet ancrage qui nous retient en place, que ce soit physiquement ou simplement par peur de le montrer, de l’exposer. Et si justement, on l’exposait ce corps qui en a long à dire ? Si on prenait le temps de montrer ces corps qui portent les marques d’une histoire qui va tellement plus loin que la peau ?

Aujourd’hui, je te demande de lire pour découvrir, car j’ai envie de te présenter un projet à ce sujet que je trouve fantastique. C’est quelque chose de différent de ce que je fais habituellement ici, je sais, mais c’est quelque chose de trop proche de mes valeurs et de ma mission avec le blogue pour que je puisse passer à côté. Parce qu’il n’y a pas que moi qui a quelque chose à raconter sur la beauté des corps et leur perfection dans leurs imperfections :  Isabelle Jetté d’Evora Photographie et son exposition-photo « En corps plus fort » en parlent aussi.

Il y a un an environ, je suis tombée sur la page Facebook d’Isabelle Jetté, maintenant Evora Photographie. Elle y parlait alors d’un projet qu’elle avait en tête sur la beauté des corps, la diversité et le bien-être. Elle voulait connaître des personnes qui avaient des corps avec des marques ou des différences qui racontaient une histoire. Immédiatement, avant même que mon blogue n’ait vu le jour, j’ai voulu embarquer. Parce que ça me parlait, parce que j’ai toujours eu ce corps différent et avec sa petite histoire et que je voulais la partager. La vie a fait que j’ai manqué l’opportunité de le faire, du moins à travers son projet à elle. J’ai donc embarqué dans mon propre projet : celui d’un blogue sur le bien-être et l’estime de soi. Il y a quelques temps pourtant, j’ai vu apparaître de nouveau la mention de ce projet sur sa page et j’ai compris que celui-ci avait vu le jour.

Dès la première photo – celle que je mets en tête de cet article – j’ai su que ce projet-là toucherait droit au cœur.

L’authenticité qui s’en dégage m’a jeté par terre tout comme le message derrière. J’ai eu la chance d’échanger avec Isabelle et j’avais envie de vous partager son projet, son bébé, parce qu’il y aura bientôt le vernissage de son exposition à Montréal et que je pense que si ça pourrait vous intéresser autant que moi. Il y a rien de commandité là-dedans, c’est juste tellement proche de mes valeurs, tellement dans la lignée de ce dont je vous parle. Parce que c’est un projet qui vise à faire rayonner la beauté de tous et chacun à travers leur corps, ce corps qui est tellement plus que juste de la chair et dont les marques et les différences portent souvent une histoire…

C’est avec son appareil photo et des modèles exceptionnels qu’Isabelle est partie à la conquête de ces histoires. Des histoires qui pourront inspirer certaines personnes à s’accepter, à avancer dans une épreuve et dans la vie. Tout comme moi, tout comme plusieurs d’entre nous, il lui a fallu du temps pour être bien dans son corps. Quand je lis ses propos, j’ai l’impression de me lire moi. J’y vois quelqu’un qui a envie de montrer que s’aimer ce n’est pas impossible et qui a envie de travailler pour que l’on puisse faire comprendre aux gens qui nous entourent que s’aimer n’est pas un privilège accessible seulement aux autres. Comme elle le dit si bien : « La perfection n’existe pas et un corps est une histoire si belle à raconter ».

L’exposition « En corps plus fort » 

Le nom est évocateur, en tout cas à moi il me parle. Il y a quelque chose de puissant dans cette formulation, tout comme dans les images que j’ai vu jusqu’à maintenant. Cependant, comme me le disait Isabelle, ce n’est pas une exposition qui se veut choquante, mais au contraire très douce et chargée d’émotions.

Je sais que nous ne sommes pas tous des fanatiques d’art visuel, de photographie et de vernissage, mais je trouve ça important d’en parler et d’encourager des initiatives comme celle-ci. Parce que ce ne sont pas juste des photographies sur un mur, c’est un message à passer et aussi une cause à encourager. Les fonds amassés par les ventes d’œuvres seront remis à un organisme très spécial qui encourage l’intégration des gens ayant un handicap physique ou mental.

Cette exposition connaîtra un grand vernissage le 5 avril, de 17 h 00 à 20 h 00 à l’Anticafé Local de Montréal. 

C’est une soirée, un petit 23$, pour assister à quelque chose qui je le crois sera touchant, émouvant et magnifique. Crois-moi, je ne retire aucun profit pour ça : au contraire, ça va me coûter le prix de mon propre billet, parce que j’ai envie de découvrir ça. Parce que souvent dans ma vie, que ce soit à l’école ou au travail, j’ai dû assister à des expositions qui ne me parlaient pas et où je me demandais si on ne pouvait pas me parler d’un sujet que je comprendrais et qui me toucherait. Je pense que le voilà.

Ce n’est pas une exposition qui se veut triste, mais au contraire positive et là juste à temps pour célébrer le renouveau du printemps. Et le vernissage, c’est pas juste une soirée pour regarder des œuvres avec un air connaisseur, c’est une belle soirée pour réseauter et découvrir. Dans ce cas-ci, l’événement offre même un spectacle de musique de Tamara Weber Fillion & Emmy Liyana ayant participé à La Voix ainsi. Comme le dit Isabelle : « Toutes les raisons sont bonnes pour venir, que ce soit par amour de l’art, par amour des gens et des affaires ou par amour tout court ».

Tout ça pour dire que je suis profondément heureuse de l’existence de ce projet

Parce que je n’en vois pas assez des projets qui passent ce message-là. Parce que j’en veux plus, surtout en français, et que je veux qu’on travaille à un monde où on apprendra à aimer son corps et celui des autres pour ce qu’il est. Peu importe ton corps, il a une histoire à raconter et celle-ci est magnifique et je suis tellement heureuse que quelqu’un prenne le temps de le faire, de le mettre en images. À défaut d’avoir pu y participer comme modèle, je tenais fermement à vous le partager et à y participer en tant que spectatrice, parce que c’est beau, parce que ça me touche et parce que j’en veux plus des initiatives de ce genre. Arrêtons de vouloir changer les corps et visons plutôt à les aimer dans leur entièreté. « En corps plus fort » souligne la force et la beauté des histoires que peut raconter le corps par sa transformation et je suis impatience de découvrir les photos et les histoires qu’elles racontent.

Si ça t’intéresse et au risque de s’y croise, je te laisse le lien pour l’événement ICI pour faire l’achat de billets, car les places sont limitées.

 

Crédit photo : @ Isabelle Jetté – Evora Photographie 

1 COMMENT

  1. Vivre l'expérience Rose aux joues | Pourquoi opter pour une photographie plutôt qu'un « selfie » | La Tranchemontagne | 22nd Avr 18

    […] l’occasion, comme je l’avais fait pour l’exposition d’Isabelle Jetté dans cet article. Il y a des artistes de talent, des personnes exceptionnelles qui ont à cœur de travailler dans […]

Laisser un commentaire