Tellement plus qu’une ronde

 

Je n’ai pas envie d’être juste la fille ronde, d’être la fille qui s’accepte même si elle est ronde, d’être la ronde amusante, d’être la ronde qui a pas peur de se mettre en maillot… J’ai envie d’être moi, ronde ou pas.

 

J’accepte mes rondeurs, je crois que ça, c’est évident. Je suis bien dans mon corps pour la majeur partie et ça, j’en suis certainement fière. Pourtant, quand je parle d’acceptation de soi, dans ma tête, ça n’inclut pas que mes rondeurs. Ça inclut aussi mon visage, mes bras, mon teint pâle, mon acné, ma maladresse, ma manière d’être, ma personnalité, mon exubérance, mon côté verbomoteur… bref l’ensemble de ce que je suis. Ronde, c’est une partie de tout cela, ce n’est pas l’ensemble.

Ça ne veut pas dire que je ne vais plus en parler, car j’ai évidemment bien des choses à dire sur le sujet surtout parce que c’est une des choses qui j’ai eu du mal à accepter, parce que c’est une réalité et parce que je sais que c’est encore un vrai calvaire pour une grande majorité. Cependant, l’accepter, ce n’est pas le devenir. Ce n’est pas parce que je l’accepte que j’ai envie d’avoir cette étiquette au milieu du front en permanence. À la limite, ça peut être un chapeau que j’enfile à certains moments pour parler de certains sujets, mais je ne veux pas que mon blogue devienne «Aujourd’hui, la grosse vous parle de…»

Ça peut en faire partie, mais j’ai envie d’être plus que ça. Pour moi, ce n’est pas que Nadia la blogueuse taille plus. C’est surtout une fille qui écrit pour son plaisir pour parler de tout (et surtout de rien). S’il fallait me qualifier sur ce principe, on pourrait aussi bien m’appeler Nadia la blogueuse obsédée sexuellement, la blogueuse acnéique ou la blogueuse maladroite. Et oui, je suis un peu de tout ça. Mais pas séparément. J’aime à croire que je suis un mélange de tout ça… J’aime aussi à croire que j’ai d’autres qualités et qualificatifs, sinon, ça fait de moi un drôle de personnage.

Et attention, ce n’est pas une mauvaise chose d’inclure ses rondeurs dans la manière de se définir. J’en connais beaucoup qui le font directement dans leur nom comme La Backpackeuse taille plus ou Fattitude, cela fait partie de leur identité. Si pour toi, cela fait partie de ce que tu veux pour te qualifier, tu en as le droit, évidemment! Si tu aimes tes «piercings» et que tu veux t’appeler «La percée», go for it! Ce que je veux amener comme nuance, c’est que ce n’est pas une obligation. Nous ne sommes pas obligés de prendre ce qui nous rend «différent» ou qui nous caractérise pour se définir dans la vie de tous les jours si nous n’en avons pas envie.

Il y a une mince ligne pour moi entre quelque chose qui nous qualifie et quelque chose qui nous définit. Un qualificatif dans ma tête peut facilement changer, alors que la définition elle, c’est plus difficile. C’est pourquoi dans cette idée, je ne veux pas être définie par mes rondeurs, pas uniquement. Qu’arriverait-il si dans quelques années, je perdais du poids (on sait jamais!) et que je ne me considérerais plus comme ronde, mais que mon blogue s’appelait «The Fat Tranchemontagne»… Bon, j’avoue que le nom est accrocheur, mais quand même! Je n’aurais pas envie de me sentir coupable d’avoir déroger à mon «titre».

«Elle veut être ronde sans être ronde, accepter ses rondeurs, mais pas que ça, de quoi elle parle la “toutoune”?»

Je sais, que c’est sûrement des détails, mais pour moi, il y a quelque chose d’important là-dedans à mes yeux, le choix de la place que ça occupe dans ma vie. Je n’ai pas envie que ce soit le centre de ce que je fais, j’ai envie que ça soit une partie, mais tout ne doit pas tourner pas autour de ça. J’ai toujours l’exemple des cheveux roux  : si tu as les cheveux roux et que tu as envie de t’appeler «La rouquine taquine» (je sais, je suis vraiment inspirée pour les exemples de noms), pourquoi pas! Tu as le droit évidemment de choisir ce qui te définie, que ce soit tes cheveux, tes rondeurs, ton sourire, ton humour, etc. Mais si ce n’est rien de plus qu’une couleur de cheveux, alors ne te sens pas obligé d’en parler.

C’est les joies de pouvoir choisir qui on est. Oui, je suis heureuse d’être ronde et je me sens bien dans ma peau, mais je n’ai pas non plus l’hypocrisie de dire que c’est 100% ce que j’ai choisi. J’ai choisi que je n’avais pas envie de changer mon alimentation complètement, de m’entraîner plus que je ne le fais déjà ou de prendre d’autres mesures qui auraient pu me mener à une grande perte de poids. J’ai choisi de l’accepter, de me sentir bien là-dedans, mais si je pesais naturellement 140 livres en mangeant comme un porc sans jamais prendre de poids, je n’irais pas non plus dire «Mon dieu que j’aimerais peser 215 livres! Ça doit être tellement merveilleux d’avoir les cuisses qui frottent quand tu portes une jupe en été».

J’ai besoin de sentir que j’ai d’autres cordes à mon arc que d’être la fille ronde qui [ajouter quelque chose ici]. Le poids, c’est un enjeu à la mode présentement avec la mise en lumière de la grossophobie et les nombreux mouvements de «Body positive» et de «Fat activism», et tant mieux! Même si je prône l’estime de soi et l’acceptation de son corps, je préfère pour l’instant ne pas me prononcer sur ces mouvements. Non pas parce que je ne les approuve pas, mais parce qu’il est important pour moi d’aller plus loin que ça. Plus que ton corps, il y a l’être humain derrière. Homme ou femme (ou autres), ton corps est magnifique parce que tu es magnifique. Je ne veux pas que la bataille pour mon poids et mon acceptation de moi devienne l’image derrière laquelle je cache tout le reste. Je suis fière de mon corps, oui, mais de ma tête et de mon cœur aussi et j’ai envie qu’on parle de plus que juste de nos corps. J’ai envie d’être un corps (plus ou moins) sain dans un esprit (plus ou moins) sain.

J’espère vraiment que cela fait du sens pour d’autres personnes que pour moi. Je suis consciente que c’est peut-être un peu pêle-mêle comme texte, mais cela est assez représentatif de ma personne : éparpillée, beaucoup trop de mots, mais tellement attachante (ou pas!)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.